Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LAÏCITE AUTHENTIQUE.
  • LA LAÏCITE AUTHENTIQUE.
  • : La laïcité authentique est censée préserver la dignité humaine sans nulle discrimination, ni de race ni de culte ni de culture.
  • Contact

Tous mes articles

1

Les risques du laïcisme. 

2

La conception anti-confessionnelle de la laïcité.

3

La laïcité authentique.

4

L'islamophobie c'est tout comme l'antisémitisme.

5

Les origines historiques du laïcisme en Francee.

6

L’école dite laïque est sous-entendue anti-confessionnelle.

7

L'ECOLE LAÏQUE AUTHENTIQUE.

9

L’athéisme n’est qu’un dogme comme les autres.

10

Ce qui est simple dogme pour l’athée est certitude pour le croyant, et vis versa.

11

La laïcité authentique tient compte de tous les dogmes.

12

La laïcité kidnappée et travestie par les intégristes athéistes.

13

Postulats athéistes à revoir.

14

Pour le musulman, raisonner est une recommandation cultuelle.

15

L'islamophobe doute de ses propres convictions.

16

Les idées athéistes pernicieuses à bannir.

17

La liberté de culte selon l'islam.

18

La laïcité face à une crise en matière de convictions philosophiques.

19

L'intégrisme athéiste à séparer de l'Etat.

20

La confusion entretenue par les intégristes athéistes entre laïcité et athéisme.

21

Athée ne signifie pas démocrate.

22

Les mots qui consolident l'Etat athéiste intégriste et ostraciste.

23

"L'Eglise" des intégristes athéistes non séparée de l'Etat.

24

L’athéisme est une religion.

25

La laïcité face à une crise de valeurs en matière de mœurs.

26

Les intégristes athéistes inquisiteurs avérés.

27

Les intégristes athéistes qui s'improvisent muftis pour les théistes.

28

Les intégristes athéistes victimes d’un excès de narcissisme.

29

Le non dit contre l'islam en Europe.

30

Le terrible complexe du teint blanc..

31

Parole de berbère. 1/2

32

Parole de berbère. (la suite 2/2)

33

Les ennemis de la laïcité se trouvent chez les intégristes parmi les athées et parmi les théistes.

34

Controverses antilaïques et injustifiées sur l'islam .

35

Le non dit contre l'islam en Europe.

36

La liberté d'expression (1/3)

37

 La liberté d'expression (2/3)

38

La liberté d'expression (3/3)  

29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 20:07

                                                                                                               Le 09/03/06

Sagesse de l’islam versus terrorisme islamiste

 Bien sûr, ce sont deux mondes différents: le bien et le mal de cette religion. Je compare volontiers les mollahs et autres intégristes aux inquisiteurs issus du christianisme, chaque religion part à la dérive dès l'instant où elle s'estime la seule à détenir la vérité.
Nous n'avons pas peur de gens sages comme vous, mais des fanatiques qui visiblement croient en la partie "conquérante" de l'islam.
Et qui en sus pensent que les temps d'un retour aux sources est enfin arrivé: l'islam au pied de la lettre, le " petit Jihad " surpassant le "grand".
Il serait vraiment dommage qu'au troisième millénaire l'islam perde la sagesse qu'il porte en lui, pour, tels les chrétiens du temps des croisades et des missionnaires, partir à la conquête du monde par la violence et la terreur.
Le christianisme a dû s'en repentir. Aucune religion n'est bonne si elle s'impose par la force.
Point n'est besoin de se justifier quand on est juste !                                                                                                                                                         

Raf


 

---------------------------------------------

                                                                                                                        Mustapha le 10/03/06

C’est hélas la minorité fanatique parmi nous qui a par ses folies la voix la plus haute.

 Bonjour Raf

Il faut toujours avoir présent à l'esprit et ne jamais oublier que les régimes politiques anciens ont toujours vécu, par nécessité, selon leur logique de l'époque agressive et belliqueuse. Et ils devaient dans une telle atmosphère guerrière faire feu de tout bois. Ils ont ainsi tous récupéré les religions disponibles pour les remodeler et refaçonner afin de servir leurs desseins politiques et  les sanctifier.

C'est ainsi que le djihad dit conquerrant est de leur pure invention et n'a nulle origine ni dans l'authentique Bible ni dans le Coran.  Le djihad dans les textes du Coran est circonstancié par la seule nécessité de légitime défense. Cependant les exégètes conformément aux désirs des régimes politiques qu'ils servaient ont decrété abrogés, faute de pouvoir le supprimer, tous les textes limitant le djihad à la défense. Dans le monde moderne leur trafic n'est plus de mise, mais leurs exégèses demeurent toutefois aussi sanctifiés que le Coran même. Et les fanatiques n'en démordent pas; surtout que les érudis d'aujourd'hui qui récusent une telle conception belliqueuse du djihad n'osent toujours pas démentir les anciens exgètes de crainte que les gens discréditent l'ensemble de leurs exgèses.

 

Pourtant les fanatiques parmi nous, il y en a, comme il y en a eu toujours et il y en aura toujours. Cela fait partie de la nature de toute société. C’est ainsi qu’il y a parmi vous comme équivalent, ce que vous appelez l’extrême droite. Nous, par référence aux textes immuables de l’islam, nous avons plutôt pour eux une aversion toute naturelle, sans jamais en avoir peur. Même les musulmans qui de loin se trouvent fascinés par leurs discours, finiront par les rejeter une fois qu’ils découvrent l'horreur de leurs abjectes pratiques, si par un quelconque malheureux hasard et n’en déplaise à dieu, ils réussissent à accéder au pouvoir, comme fut le cas en Afghanistant.   

 

   Le faux partout où il émerge et si fort soit-il, il n’en demeure pas moins factice et fragile. Il pourrait par la force prévaloir dans toute société et même très longtemps, mais il ne pourra jamais y subsister en tout repos. Le genre humain a cette bonne manie de ne pas normaliser avec le faux, et il ne se lasse jamais pour lui résister.

Pour se maintenir, le défenseur du faux doit être toujours sur ses gardes, car il demeurera toujours rejeté et combattu jusqu’à ce que le juste reprenne le dessus. Nous avons tous vu ce qu’il en était du pauvre peuple afghan, une fois libéré du joug des Talibans. Et nous avons un exemple édifiant à cet égard, dans la colonisation française en Algérie qui a pourtant duré cent trente ans.

Ce que je souhaite cher Raf, et si vous le voulez bien, c’est de ne pas mêler islam et musulmans et histoire des musulmans. C’est ce que nous, en connaissance de cause, nous ne pouvons faire. Et le but de ce dialogue c’est de vous faire passer ce message, afin de vous éviter de froisser injustement et par simple ignorance, la dignité de l’immense majorité des musulmans, comme ce fut le cas avec les malheureuses caricatures.

Est-ce que, quand il se trouve par exemple des médecins véreux au sein du corps médical, l’on se permet de jeter le bébé avec l’eau du bain, pour condamner la médecine en tant que science ? Bien sûr que non. De même, je vous prie d’éviter d’imputer à l’islam et à son prophète les forfaits de l'histoire  musulmane et ceux des fanatiques parmi nous.

Et puis nous croyons qu’en toute religion digne de ce nom il ne peut y avoir que du bien. Quant au mal, il est en l’homme qui est créé par essence faillible. Et c’est ainsi qu’il se trouve, comme partout, certains goujats parmi nous. Ils prennent leur outrance et leur fanatisme pour du bien et les revendiquent injustement au nom de l’islam.


Ce qui n’a aussi rien à voir avec le djihad et qui est même contraire à ses nobles principes, c’est le fait que des rustres parmi nous, s’arrogent injustement le droit de juger les gens pour les accuser d’hérésie, puis se servir des armes et sévir en sanguinaires assoiffés de sang, afin de tenter de prendre le pouvoir et soumettre les pauvres gens musulmans ou non à leur dictature sectaire, qu’ils leur plait d’alléguer iniquement à l’islam, alors que ce culte en est foncièrement innocent.

Et l’islam, fixé à jamais par ses textes immuables, ne perdra jamais rien de la sagesse que vous lui reconnaissez à très juste titre. Avec cette constance à toute épreuve de ses textes, il brillera toujours de son bel éclat. Et il fera ainsi que les fanatiques soit toujours parmi nous une infime frange, mais qui hélas aura constamment par ses folies la voix la plus haute.

Et n’est pas du tout, une religion au sens propre et noble du terme, tout culte dont les textes prônent son imposition aux gens par la force. Toute chose imposée ne peut être que fausse du fait quelle nulle force logique intrinsèque pour s'imposer d'elle même à l'esprit. Et elle ne fait que des hypocrites qui hochent la tête pour dire au tyran : « oui je suis adepte de ta foi » alors que non seulement le cœur n’y est pas du tout mais lui voue la plus terrible des haines.

En ce qui concerne l’islam à cet égard, et sans nulle intention prosélytiste, mais juste pour vous montrer cher Raf, que selon les textes, combien nos fanatiques ont tort, veuillez bien lire ces versets du Coron dont voici les références :
 (Verset 256 chap. 2)-
 (verset 99 chap.10)-
 (début du verset 29 chap. 18)-
 (verset 45 chap.50)-

Et rassurez-vous cher Raf, l’immense majorité des musulmans est toujours à même de faire barrage contre ses extrémistes. Cependant ce que je souhaite de tout mon cœur c’est que nos frères et sœurs de toutes les autres communautés religieuses et philosophiques de par le monde fassent de même contre les fanatiques parmi eux. Notre planète n’en sera que plus belle pour nous tous.

Et allez cher Raf, où vous voulez dans le monde musulman et vous verrez que l’immense majorité de ses habitants est faite, conformément aux nobles valeurs de l’islam, de gens très affables et accueillants, tout en sachant pertinemment que vous n’êtes pas musulman. Et pourquoi allez si loin pour s’en rendre compte ? Je suis sûr que presque tous les musulmans qui vivent parmi vous ne demandent pas mieux que de bien connaître les gens de chez vous, pour autant qu’ils leur témoignent le respect qu’ils leur doivent et daignent bien les côtoyer et bien se mêler à eux, sans les prendre d’en haut ou les regarder en chien faïence.

Amicalement vôtre.

                                                                                                                Mustapha.

                                                                                                               ---------------------

                                                                                                                  Le 10/03/06

Ah,  si tous les intégristes avaient votre vision du Coron

 Pas plus tard qu'hier soir au JT deux jeunes intégristes, la mine réjouie, malgré le fait qu'ils passaient au tribunal, nous donnaient leur version des prophéties de la fin des temps selon le Coran.
Parlez-vous des mêmes écrits ?
Vous répondez avec sagesse et pondération aux intervenants vous envoyant leur post, et de surcroît avec une grande politesse dont nous manquons bien souvent.
Une religion est honorée de compter parmi ses croyants des personnes comme vous, jouissant d'une telle culture couronnée d'humanisme et qui plus est, pleine de bon sens. C'est la manière dont se comporte une personne qui est révélatrice de sa foi profonde. En répondant au mal par le mal et aux fous par la folie, on est pareil à eux.
Où est donc la juste mesure ? Comment encore trouver un terrain d'entente chez les musulmans tentés de se radicaliser ?
Visiblement, votre discours ne leur plairait pas plus que le nôtre !
Mais de grâce, n'en changez pas, la compréhension entre peuples de cultures différentes passe obligatoirement par des gens
de bonne volonté telles que vous. Une seule personne montrant le bon exemple et déjà on a envie de croire qu'Allah est bon.
C'est avec la bonté que l'on gagne les coeurs pas avec les armes !

Recevez, cher Mustapha, toutes mes salutations...et ma gratitude pour votre brillant exposé !

Ce, n'en changez pas

                                                                                                                                                             Raf .

                                                                                                  -------------------------

                                                                                                                  Le 10/03/06

SVP arrêtez l’auto flagellation.

 L'inquisition chrétienne c'est du passé. Et si vous pensez que l'Islam ne s'impose pas par la force vous n'avez pas lu le Coran ni l'histoire des conquêtes musulmanes, ottomanes et autres.
Ne regardez-vous pas le journal télévisé pour vous rendre compte que partout où il y des musulmans le sang coule et que les adeptes d'autres religions n'ont qu'à souffrir? Que ce soit en Inde ou en Thaïlande ou à Bali ou ailleurs. Si c'est cela un message de paix, quelqu'un a mal compris sans doute.                                                                                                                                         Jean Delarue

                                                                                                       --------------------------

                                                                                                              Le 11/03/06

Il n’y a que du bien s’il s’agit d’une auto flagellation voulue salutaire pour nous tous

 Cher Jean Delarue, bonjour.

Excédés par mes messages, que je crois sincèrement être de paix, vous avez intitulé votre réaction : « SVP arrêtez l’auto flagellation »

En réponse je ne peux que vous dire, qu’avant d’être de telle ou telle religion, nous sommes tous avant tout des êtres humains. Le Coron auquel vous ne croyez pas de bon droit, nous enseigne que l’humanité est issue de la même origine. Les musulmans comme les chrétiens et les juifs au moins, croient que nous sommes tous les descendants du même père et de la même mère. Nous unit alors la fraternité de l’espèce.

Et puis, que nous le voulions ou pas, nous sommes tous condamnés à vivre ensemble sur cette même planète, voisins les uns des autres ou mêlés les uns aux autres. Il n’y en a pas encore d’autres vivables, pour que chaque communauté en occupe une loin des autres. A quoi bon alors cher Jean Delarue, nous empoisonner gratuitement et inutilement la vie qui est déjà si courte, alors qu’il est parfaitement possible de cohabiter ensemble en paix, pour autant que chacun daigne faire preuve d’humilité et de modestie face aux autres et les accepter tels qu’ils sont, sans jamais exiger d’eux de se justifier ou de justifier leurs convictions profondes, qui ne lèsent d’ailleurs autrui en rien ???

Et pour cohabiter en paix, il n’y a cher Jean Delarue, entre gens de bonne composition et civilisés que le dialogue pour y arriver. Et c’est le but de mes interventions dans ce forum avec des gens condamnées de gré ou de force à voguer sur un même et unique bateau en pleine mer houleuse infestée de requins. Les requins ici, sont bien sûr les fanatiques de part et d’autre, qui n’attendent que ce que le bateau commence à prendre de l’eau pour se servir à leur guise.

Et si malgré tout, vous trouver que mes interventions sont de simples auto flagellations, à la bonne heure !!! Et je ne m’en offusque pas du tout, pour autant qu’elles m’aident à rassurer et à convaincre tous mes voisins et tous mes concitoyens du monde, que l’immense majorité des musulmans ne demande pas mieux que de coexister avec eux en paix, tel qu’elle est, et non pas tel qu’ils leur plait qu’elle soit contre son gré, alors que tel qu’elle est, elle ne lèse aucune de leurs intégrités.

Et quand vous dites que l'inquisition chrétienne c'est du passé, je vous réponds que nous avons tous à nous réjouir de la disparition non pas seulement d’une telle inquisition, mais de tous les forfaits passés et actuels commis par le genre humain, d’où qu’ils viennent. Et les musulmans comme les chrétiens et comme toutes les autres communautés, ne sont pas et ne seront jamais des anges parfaits et infaillibles ; immunisés contre des dérives et des démesures. Ce sont je le répète comme tout le monde des êtres humains faillibles. Leur histoire compte bien sûr, comme vous le dites, des erreurs regrettables qui doivent une fois pour toute aussi appartenir au passé à l’instar de l'inquisition chrétienne. Et je parle ici, non pas des forfaits des fanatiques de tout bord, mais des erreurs politiques des gens au pouvoir du monde ancien pour ne pas dire moyen âgeux ou l'on se servait de toute religion afin d'assouvir leurs desseins belliqueux.

 

Quant à la responsabilité des crimes commis par les extrémistes en dehors des gens du pouvoir, elle n’incombe bien sûr qu’à ses auteurs, et jamais à la communauté toute entière ou à son culte. Les extrémistes, même quand ils sont au pouvoir par despotisme contre le gré des peuples, demeurent toujours en toute logique, des hors-la-loi.

Sachez en plus cher Jean Delarue, que selon l’enseignement de l’islam au moins, nulle génération présente n’est responsable des forfaits des générations précédentes, pour autant qu’elle les désapprouve et n’adhère plus à leurs forfaits. C’est ainsi que, ni les musulmans et ni les chrétiens ni les juifs ni toute autre communauté d’aujourd’hui, ne doit être tenue pour responsable des outrances des générations passées, quand ils les réfutent en bloc.

Quant au Coron cher Jean Delarue, non seulement je le lis tous les jours, mais je fais de mon mieux pour, comme il se doit, le vivre chaque seconde. Et j’espère que la forme et le fond de tous mes messages sur ce forum soient pour peu que possible, conformes à son enseignement. Et je m’empresse de dire que je n’ai jamais eu la prétention d’avoir réussi à m’y conformer comme il se doit. Je ne fais toujours que de mon mieux pour y parvenir.

Sachez toutefois et à ce propos, qu’il n’y a que les fanatiques parmi nous tous, de tout culte et de toute culture, qui se grisent de la très tendancieuse prétention d’avoir atteint un degré de piété et de pureté inégalable dans un domaine ou un autre. Et il n’y a rien de plus dangereux chez tout être humain, que de croire avoir atteint la pureté en telle ou telle chose, comme la race ou le culte ou la morale. C’est ainsi qu’il pense tout naturellement, que tous ceux qui sont différents de lui ou sont en désaccord avec lui, sont ipso facto des impurs et des hérétiques, bons à écraser de sang froid et à éliminer comme des mouches, sans la moindre pitié ni le moindre scrupule. Et dès qu’ils ont en l’occasion ils ne s’en privent pas du tout.

Or, croyez-moi, cher Jean Delarue, que selon les valeurs de l’islam et l’enseignement du Coron auquel vous ne croyez pas de bon droit, il est fortement recommandé de faire d’abord et toujours preuve de modestie, d’avoir la conscience que le fidèle, quel que soit son degré d’intégrité et de probité, n’est tout le temps qu’un être faillible susceptible de dévier s’il n’y prend pas garde. De ce fait il ne doit jamais prétendre ou se laisser croire être pur ou plus pur qu’autrui en quoi que ce soit, ni de juger autrui moins bon que soi-même. Notre culte nous recommande même d’avoir de l’indulgence pour ceux que nous croyons de bonne foi, ne pas être sur le bon chemin, car l’homme est versatile. Et qui sait, demain ou plutard, il peut redevenir en matière d’éthique et de morale mieux que d’autre, voire que soi-même.

Vous me demandez si je ne regarde pas le journal télévisé pour me rendre compte que partout où il y a des musulmans le sang coule et que les adeptes d'autres religions n'ont qu'à souffrir ?. Que ce soit en Inde ou en Thaïlande ou à Bali ou ailleurs. Et vous finissez par me dire, si c'est cela un message de paix, quelqu'un a mal compris sans doute.  

 

  En réponse j’aime vous rappeler cher Jean Delarue, qu’il ne convient toujours pas et du tout d’imputer les forfaits des musulmans à l’islam. Et j’ai montré dans mes messages précédents comme c’est injuste de raisonner de cette façon. Les musulmans ne sont que des êtres humains comme vous et moi. Ils sont par essence faillibles. C’est ainsi que l’horreur est le lot commun à toute l’humanité. Partout dans le monde, il n’y a que les gens qui travaillent aux tribunaux, dans les services de la sécurité publique et aux urgences, qui ont le triste privilège de voir et de vivre au quotidien de telles horreurs dont la plus grande majorité ne fait pas, par bonheur, les unes des journaux. Sinon on serait dégoûté du genre humain.

Et le sang a hélas longtemps coulé en Europe entre Européens durant des siècles. Convient-il de l’imputer au christianisme, religion dominante de la région ? Certes non. Il en a coulé à flot au Vietnam, faut-il l’imputer au culte de l’un ou de l’autre des belligérants ? Certes non. Et les quatre vingt mille victimes d’Hiroshima, fauchées d’un seul coup, est-ce à imputer à tel ou tel culte. Pas du tout. Tout ce sang qui a coulé et qui coule toujours un peu partout dans le monde, et dont nous nous ressentons tous avec le plus grand regret et le non moins grand dégoût, n’est à imputer qu’au mal qui existe au fond de l’homme même, d’où qu’il soit et de n’importe quel culte et n’importe quel culture il soit.

  Quant aux extrémistes de tout temps et de toute région au monde, ont beau revendiqué leurs hideux forfaits au nom de tel ou tel culte ou telle ou telle idéologie, ils n’ont au fait ni morale ni éthique d’aucun genre. Au-delà des groupuscules qui se disent fallacieusement d’"idéaux islamiques" il y a eu les brigades rouges en Italie, action directe en France, le groupe Baader-Meinhof en Allemagne, le très hideux Ku Klux Clan aux Etats-Unis d’Amérique, le sentier lumineux je ne sais où,  et bien d’autres au Japon et ailleurs. Leurs crimes ne sont à imputer à nul culte quoiqu’ils s’en revendiquent.

Le sang qui de nos jours, coule à flot et à notre grand regret, en Irak, date de l’invasion Américano-britannique. Si c’est dû à l’islam, comme vous semblez le croire, cela veut dire que les Irakiens n’étaient pas musulmans avant cette date. C’est absurde, n’est-ce pas ? Et pas besoin de vous citer les zones de crise dans le monde musulman où coule encore du sang. Est-ce que dans l’immense reste de ce monde où règne la paix comme chez-vous, il n’y a plus d’islam ??? Les gens n’y sont plus musulmans ? N’est-ce pas toujours absurde ?

 

Faites par analogie le même raisonnement et vous verrez par conséquent, que de tels carnages, étaient et sont plutôt intimement liés à des accumulations d’erreurs politiques, inhérentes à la faillibilité de l’être humain, plus que toute autre chose, et dont profitent à souhait les extrémistes de tout bord. Quand par négligence, on laisse traîner des ordures dans la rue, l’on ne doit pas s’étonner de voir y affluer des mouches de toute part.  

J’espère enfin, que ma "flagellation-ci", puisse nourrir chez les lecteurs encore suspicieux, des sentiments meilleurs envers tous leurs semblables, qui par bonheur ne doivent pas leur ressembler en tout. Sinon ce serait triste de vivre un monde si gris par une débile uniformité de culture et de culte. Ce qui fait le charme de la vie cher Jean Delarue, c’est la diversité de ces cultures et de ces cultes. Et c’est à la recherche de ce charme que bon nombre de touristes paient le prix fort, pour le vivre sur place très loin de chez eux. Pour celui qui, chez vous, n’a pas les moyens de se payer ce luxe, ce charme est venu jusqu’à sa porte tout près de chez lui, pour autant qu’il daigne ôter ses lunettes sombres afin de bien en profiter sans avoir à se déplacer ni à débourser le moindre sou.
Amicalement vôtre cher Jean Delarue

                                                                                                                      Mustapha

                                                                            -----------------------------------------

                                                                                                                      Le 12/03/06

 Selon la morale cultuelle invariante l’insulte d’autrui doit plutôt signifier énormément. 

 

  Bonjour Jean…

Quand vous dites : « Si votre morale juge impardonnable de caricaturer le prophète, c'est votre droit le plus strict d'éviter de le faire. Mais pour moi, cette règle ne signifie rien. » vous n’êtes que très logique avec vous-même, parce que vous n’avez de repère en matière d’éthique que la fameuse morale humaine toute relative, et qui varie dans le temps et l’espace dans un sens ou un autre.

Selon la même éthique versatile, l’intégrité morale voire physique du juif ne signifiait rien également pour une minorité de gens antisémites en Europe. Et ils s’amusaient avec un malin plaisir à caricaturer aussi son faciès, en le montrant au grand public avec un nez crochu, pour dire qu’il s’agit d’un être hideux ; cause de tous les maux de la société. Une telle morale a fini en toute logique par conduire au terrible holocauste.

Et une fois le forfait macabre découvert, la communauté européenne a pris la peine de modifier ladite morale mouvante pour consacrer à coup de lois, toutes les intégrités du pauvre juif dignes d’être préservées au même titre que celles des non juifs.

Il a fallu donc à la fameuse morale humaine un si terrible tribut en vies humaines et un si grand lot de souffrances pour faire ce progrès géant afin que l’immoral signifie en fin de compte quelque chose pour tout le monde.

 

Sous l’égide de la morale humaine mouvante monsieur, faut-il à l’Europe un autre génocide contre les musulmans pour qu’enfin une telle éthique y fasse un autre progrès censé leur garantir l’immunité contre toute atteinte à l’une ou l’autre de leurs intégrités ? Certes pas ; j’en suis sûr. Et pourtant c’est dans ce continent, juste à la fin du dernier siècle qu’il y eut le terrible massacre de huit mille Bosniaques musulmans en raison de leur culte. Et il a fallu au roi Fahd d’Arabie, peser de tout son poids auprès du Président Clinton, afin qu’il force les Européens à l’usage de la force de l’OTAN contre Belgrade pour empêcher la poursuite d’un autre massacre du même genre au Kosovo.



Et je n’ai plus besoin de réitérer ici les témoignages qui montrent qu’en revanche, de l’autre côté de la rive de la Méditerranée, dans tout le monde musulman, a plutôt et toujours prévalu la constance imperturbable de la morale divine qui garantit à tout être humain, quels que soient son culte, sa culture et sa race, la préservation de ses cinq intégrités, à savoir :
1. Son intégrité morale
2. Son intégrité physique
3. Son intégrité patrimoniale
4. Son intégrité confessionnelle
5. Et son intégrité mentale

 

Et c'est heureusement aujourd'hui la morale universelle du notre monde moderne n(en déplaise à tous les integristes de tout bord.

Afin de mieux consolider et à jamais, la protection des cinq intégrités des minorités religieuses parmi les musulmans, contre toute agression de la part d’éventuels mufles musulmans de tout temps, l’islam a décrété pour chaque membre de ces communautés le statut de "protégé de l’Etat". Il s’agit de ce qu’on appelle le dimmi. Et je ne sais que trop bien que l'ancien régime politique qui était l'unique monnaie courante àl'époque en a fait un hideux usage quand il imposait aux non musulmans le paiement de la dîme dite djizia et les privaient en plus de leurs droits politiques. Mais c'était la nature même des uniques régimes politiques de l'époque. 

 

Il n'en ai plus de même aujourd'hui, et nul érudit digne de foi ne cautionnerait les forfaits de l'histoire. Selon les valeurs du temps moderne et conformes à celle de l'islam; quand les vichystes ont voulu transposer au Maroc colonisées, l’application des tristes lois discriminatoires contre la communauté juive marocaine, le roi feu Mohamed V, mu et imbibée de la même morale divine, s’y est opposé de toutes ses forces, soutenu dans cette lutte par les autres Français sur place, loyaux alors de la France Libre de l’époque. Il disait à ses détracteurs : « ne touchez pas à mes sujets juifs. Dans mon pays il ne peut y avoir des lois spéciales pour une quelconque communauté en dehors des autres ». Une telle résistance a duré jusqu’à ce que les alliers aient pu prendre le dessus à Casablanca. Et il en fut et il en sera toujours de même dans tout le monde musulman, quelle que soit les douloureuses et endémiques crises qu’endure le Moyen Orient. Ce qu’y est sacré, il le restera toujours au profit de ses citoyens de tout culte, de toute culture et de toute race, quelle que soit la conjoncture de la politique nationale ou internationale.

 

Pourtant une telle puissance de l’Etat au profit des dimmis minoritaires compense ainsi pour eux, le poids de la différence numérique dont jouissent les musulmans majoritaires. Et c’est ainsi que l’éventuel musulman rustre, comprend que toucher à l’une ou l’autre des intégrités du juif ou du chrétien ou de tout non musulman signifie de facto une atteinte aux intégrités de l’Etat tout puissant. ceci quand les politique eux mêmes ne dérogeaient pas à la sacro-sainte règle.

Et en cas de troubles ou de cahot, l’Etat a toujours eu ainsi ce salutaire instinct de vite dépêcher ses forces afin de protéger en premier ses dimmis au même titre et avec la même vigueur qu’elle ne le fait pour ses infrastructures administratives et vitales.

Tel est le noble concept de dimmi dans l’islam, hélas tant décrié soit par ignorance, soit parce que déformé des fois par les quelques forfaits de l'histoire des musulmans, soit de mauvaise foi, alors qu’il s’agit d’un concept on ne peut plus progressiste au monde, en matière des droits de l’homme.

Et si seulement, il était partout en vigueur sur cette planète, l’on aurait évité et l’on évitera pour toujours bien des génocides. C’est pour vous dire cher Jean, que le statut de dimmi est l’une des composantes de la constante et pérenne morale divine, à laquelle est parvenue enfin dans le monde moderne, la morale humaine mouvante et versatile, .

Les minorités musulmanes et toutes les autres minorités chez vous et ailleurs au monde jouissent de nos jours du statut de dimmi ou protégé de l’Etat, bénéficiant de ce fait de l’immunité contre toute agression de la part de tout raciste extrémiste et xénophobe. C’est ainsi que la morale humaine a fini ici une fois de plus, à rejoindre l’immuable morale divine. Et pourvu qu’elle soit généralisée au profit de toutes les minorités sans exceptions partout dans le monde.

Sauf que ce noble concept de dimmi, de source éthique invariante divine, consiste également, comme vous le disiez si bien ci haut, à faire un pas vers un chemin dangereux pour "la morale" du lobby de l’extrême droite partout dans le monde. C’est dangereux bien sûr pour son capital politique poujadiste, fait uniquement de haine raciste et de xénophobie.


Or l’une des manières les plus civilisées pour prévenir de telles horreurs, consiste à s’opposer avec force, dès maintenant et toujours, à toute liberté d’insulte contre la communauté musulmane et contre toute autre communauté, comme c’est le cas et à très juste titre pour la communauté juive. Quand la morale humaine fera-t-elle un si salutaire progrès pour toute l’humanité ? Il viendra sûrement ; mais quand ? Je ne le sais pas.

Certes la morale humaine mouvante fait des progrès, mais très lents et à prix de lourds dégâts, vers la morale divine constante et exhaustive. L’apartheid n’était immoral que pour la communauté qui en était victime. Pour les Blancs de l’Afrique du Sud et une partie des Blancs partout dans le monde, et non pas tous, cette règle ne signifiait aussi rien.

Et Nelson Mandela n'y était considéré que simple agitateur terroriste. Il a fallu de dures luttes, de nombreuses victimes et d’énormes souffrances pour qu’enfin le juste selon la morale constante divine soit reconnu valeur morale humaine. Et Mandela comme bien d’autres leaders de la lutte pour la libération de leurs peuples, sont passés du statut de terroriste notoire au rang de chef d’Etat, à qui l’on tend le tapis rouge avec les protocoles d’honneur d’usage. Viendra donc sûrement le jour où l’immoralité de porter atteinte à la dignité des musulmans soit admise par la morale humaine et signifiera pour tout le monde quelque chose. Le juste finit toujours par l’emporter sur le faux.

Amicalement vôtre. Et à bientôt avec la suite de ma réponse à votre message intitulé : sources de la morale »

                                                                                                                            Mustapha

                                                                                                                                             ----------------------

                                                                                                                   Le 15/03/06

Le noble concept de dimmi dans l’islam.

Il est utile de rappeler que la protection accordée aux dimmis ne l’était pas gratuitement. En échange ces derniers devaient se montrer soumis et payer un impôt. On peut se demander d'ailleurs pourquoi il y avait et il y a toujours un statut spécial pour les chrétiens et les juifs en terre d'Islam statut qui en fait des citoyens "tolérés». Quand aux athées, aux incroyants, leur vie ne doit pas être facile dans ces pays. L'Islam, religion égalitaire ne l'est que pour les musulmans. Pour les autres, elle ne l'est pas. 

                                                                                                                                           Olivier P.

                                                                                                                  -------------------------------- 

                                                                                                                                                                  Le 16/03/06

La critique de bon droit n’a rien à voir avec la diffamation.

 Cher Olivier 

 

 J’ai commencé mon message-ci par te vouvoyer, puis sans trop savoir pourquoi, je me se suis trouvé en train de te tutoyer comme une vieille connaissance. J’ai pris alors le risque de revoir mon texte pour m’adresser à toi à la seconde personne de singulier, et j’espère que tu ne le prennes pas mal.

  C’est vrai cher Olivier, que le dimmi devait payer un tribut dit la Jizzia. Qui devait le payer parmi les dimmis ? Pourquoi devait-il le payer ? Combien devait-il verser ? Est-ce une pratique toujours en vigueur ? etc…. tout cela concerne le non musulman en terre de l’islam.

De ce fait vous avez infiniment raison, non seulement de savoir de quoi cela retourne, mais vous avez également le plein droit  de critiquer une telle pratique, même à titre posthume. Et beaucoup de non musulmans en terre de l’islam même, ne s’en privent pas et en profitent même pour dire que notre culte est injuste en ce point au moins.

Les musulmans n’en ont jamais fait un cas et ne s’en sont jamais offusqués. Et c’est tout naturel, car toute critique de n’importe quelle pratique cultuelle islamique qui concerne la dignité et les intérêts des non musulmans est tout à fait légitime. Ce qui par contre ne l’est pas, c’est toute pratique qui ne concerne que les fidèles. C’est ainsi que la prescription par l’Eglise du célibat des prêtres par exemple, ne regarde que les prêtres eux-mêmes, sans que personne n’ait nul droit d’y mettre son nez pour fouiner dans leur vie privée.

 

 Et j'affirme haut et fort que le prix payé par le dimmi pour vivre en terre de l'islam est invention iniques des régimes politiques anciens qui gouverné le monde musulman. Et pour l'assoire leurs jurisconsultent ont fait une interprétation fallacieuse d'un texte du Coran qui parle de djizzia qui était un tribut à payer par l'Etat vaincu dans une guerre, afin de maintenir le rapport de force à l'avantage du vinqueur. Chose habituelle depuis la nuit des temps et qui n'a nul rapport avec le citoyen non musulman dimmi. Mais hélas...les politiques n'ont font qu'à leur tête et c'est l'islam qui est toujours à tort accusé de leurs forfaits.

  Mustapha

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mustapha HMIMOU - dans liberté d'expression
commenter cet article

commentaires