Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LAÏCITE AUTHENTIQUE.
  • LA LAÏCITE AUTHENTIQUE.
  • : La laïcité authentique est censée préserver la dignité humaine sans nulle discrimination, ni de race ni de culte ni de culture.
  • Contact

Tous mes articles

1

Les risques du laïcisme. 

2

La conception anti-confessionnelle de la laïcité.

3

La laïcité authentique.

4

L'islamophobie c'est tout comme l'antisémitisme.

5

Les origines historiques du laïcisme en Francee.

6

L’école dite laïque est sous-entendue anti-confessionnelle.

7

L'ECOLE LAÏQUE AUTHENTIQUE.

9

L’athéisme n’est qu’un dogme comme les autres.

10

Ce qui est simple dogme pour l’athée est certitude pour le croyant, et vis versa.

11

La laïcité authentique tient compte de tous les dogmes.

12

La laïcité kidnappée et travestie par les intégristes athéistes.

13

Postulats athéistes à revoir.

14

Pour le musulman, raisonner est une recommandation cultuelle.

15

L'islamophobe doute de ses propres convictions.

16

Les idées athéistes pernicieuses à bannir.

17

La liberté de culte selon l'islam.

18

La laïcité face à une crise en matière de convictions philosophiques.

19

L'intégrisme athéiste à séparer de l'Etat.

20

La confusion entretenue par les intégristes athéistes entre laïcité et athéisme.

21

Athée ne signifie pas démocrate.

22

Les mots qui consolident l'Etat athéiste intégriste et ostraciste.

23

"L'Eglise" des intégristes athéistes non séparée de l'Etat.

24

L’athéisme est une religion.

25

La laïcité face à une crise de valeurs en matière de mœurs.

26

Les intégristes athéistes inquisiteurs avérés.

27

Les intégristes athéistes qui s'improvisent muftis pour les théistes.

28

Les intégristes athéistes victimes d’un excès de narcissisme.

29

Le non dit contre l'islam en Europe.

30

Le terrible complexe du teint blanc..

31

Parole de berbère. 1/2

32

Parole de berbère. (la suite 2/2)

33

Les ennemis de la laïcité se trouvent chez les intégristes parmi les athées et parmi les théistes.

34

Controverses antilaïques et injustifiées sur l'islam .

35

Le non dit contre l'islam en Europe.

36

La liberté d'expression (1/3)

37

 La liberté d'expression (2/3)

38

La liberté d'expression (3/3)  

7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 22:57

      Le président du CAL nous dit : « En effet, la séparation de l’Eglise (en réalité de toutes les églises et cultes) de l’Etat est une exigence minimale de toute démocratie. » Mais il ne se rend pas compte que pour nous les théistes, le CAL en Belgique par exemple, est l’archevêché des multiples « chapelles » exclusives aux athées, et dites dans ce pays maisons de la laïcité, où laïcité est abusivement synonyme d’athéisme.

C’est lui qui m’a écrit ceci pour définir le CAL : « il faut qu’il y ait des cercles comme le vôtre (il fait ici allusion à la mosquée pour les musulmans et l’église pour les chrétiens) où doivent se retrouver les seuls athées pour débattre des sujets qui les intéressent et défendre leurs intérêts communs auprès des autorités publiques, au même titre que les cercles des autres cultes »

De ce fait et selon ses propres dires, le CAL pour les athées est l’équivalent de l’église pour le chrétien. Or ces "églises" et ces "chapelles" athées en France, ne sont à l’évidence nullement séparée de l’Etat. C’est dans ces cercles et de ces cercles que sont issus les autorités de l’Etat. Les athées ainsi au pouvoir d'une manière exclusive, ont-ils besoin de défendre leurs intérêts auprès d’eux-mêmes ? Quel ingénieux euphémisme !

Et ce sont toujours ces "églises" athées en France, fortes de cette prédominance politique, qui se sont toujours arrogé le droit exclusif de définir la laïcité et de la défendre, alors qu’une telle laïcité n’est autre chose que l’athéisme ni plus ni moins. Et pourtant ce pays se targue d’être le champion de la laïcité, quoiqu’il reste pourtant le seul en Europe à être presque en permanence en conflit avec une partie de ses citoyens théistes.

Au fait, dans ce postulat qui exige dans une laïcité la séparation de l’Eglise de l’Etat, il y a vraiment de quoi intriguer la curiosité de toute personne, pour peu qu’elle soit sensée, car il exclue d’une telle séparation « l’église » athée. Il y a ainsi dans cet axiome une injustice flagrante. Et je me demande en effet, qu’est-ce qui a fait que les juifs et les chrétiens en Occident ont toujours accepté et acceptent toujours de bonne grâce un tel axiome ? Très loin de moi la prétention d’être plus intelligent qu’eux, mais il y a là vraiment de quoi s’étonner. 

 L'athée croit à la toute puissance du hasard dans la naissance et la formation de l’univers. Il doit admettre que par ce même hasard, il aurait pu naître juif ou chrétien et non pas athée. Il doit admettre alors avec aisance que ses convictions religieuses théistes seraient de facto en opposition avec l’athéisme, dit ci-haut laïcité philosophique. Et vu que ledit athéisme n’est pas encore considéré comme un culte, si l’on sépare alors l’Etat de tout culte, qu’est-ce qui lui reste attaché ? N’est-ce pas l’athéisme tout court, maquillé en laïcité philosophique et conforme aux seules convictions philosophiques du seul athée ? Ne serait-il pas alors, lui le supposé juif ou chrétien ou musulman, lésé parce que gouverné selon les seules convenances philosophiques de l’athée, qui sont à priori contraires à ses propres convictions de théiste et auxquelles il n’adhère pas ? En réponse à de telles questions et en toute logique, il ne peut dire non. Et en toute logique il doit admettre alors qu'il se sentirait traité dans son propre pays, et avec injustice, comme un citoyen de seconde zone, face à l’athée qui s'y trouverait lui, le seul bien à l’aise dans un Etat tout disposé à ne fonctionner qu’en conformité avec ses seules convenances. 

Je ne sais pas si je peux me faire comprendre au sujet d’un si dur postulat avec lequel tout le monde s’est habitué à normaliser si longtemps. L’athée ne doit pas me sortir alors la laïcité politique comme principe de gouvernance dans un pays dit démocratique où l’athéisme n’est pas aussi séparé de l’Etat. Dans un tel Etat, la laïcité politique n’est que le paravent derrière lequel se cache et gouverne effectivement et d’une main de fer, l’athéisme déguisé en laïcité philosophique. 

 Faut-il le répéter une fois de plus, l’athéisme n’est pour les citoyens théistes qu’un dogme tout comme le théisme l’est pour les athées. L’appeler abusivement et injustement laïcité philosophique, n’y changera rien. Je le répète, nul ne sera jamais à même de prouver d’une manière irréfutable la négation de l’existence de dieu. Il s’agira toujours d’une simple croyance pour tout athée. Pour nous les théistes, il s’agit plutôt d’un refus manifeste de reconnaître une évidence qui s’impose à la raison et à l'intelligence de chaque être humain, et nous sommes obligés de le lui concéder, liberté de conscience oblige. Cependant appeler l’athéisme laïcité philosophique n’en fait et n’en fera jamais une conviction neutre acceptée de bon gré par tout le monde, au point de ne pas le séparer de l’Etat laïc, au même titre que tout autre culte. 

                                                                                 Par Mustapha HMIMOU

Partager cet article

Repost 0
Published by Mustapha HMIMOU - dans laïcité
commenter cet article

commentaires