Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LAÏCITE AUTHENTIQUE.
  • LA LAÏCITE AUTHENTIQUE.
  • : La laïcité authentique est censée préserver la dignité humaine sans nulle discrimination, ni de race ni de culte ni de culture.
  • Contact

Tous mes articles

1

Les risques du laïcisme. 

2

La conception anti-confessionnelle de la laïcité.

3

La laïcité authentique.

4

L'islamophobie c'est tout comme l'antisémitisme.

5

Les origines historiques du laïcisme en Francee.

6

L’école dite laïque est sous-entendue anti-confessionnelle.

7

L'ECOLE LAÏQUE AUTHENTIQUE.

9

L’athéisme n’est qu’un dogme comme les autres.

10

Ce qui est simple dogme pour l’athée est certitude pour le croyant, et vis versa.

11

La laïcité authentique tient compte de tous les dogmes.

12

La laïcité kidnappée et travestie par les intégristes athéistes.

13

Postulats athéistes à revoir.

14

Pour le musulman, raisonner est une recommandation cultuelle.

15

L'islamophobe doute de ses propres convictions.

16

Les idées athéistes pernicieuses à bannir.

17

La liberté de culte selon l'islam.

18

La laïcité face à une crise en matière de convictions philosophiques.

19

L'intégrisme athéiste à séparer de l'Etat.

20

La confusion entretenue par les intégristes athéistes entre laïcité et athéisme.

21

Athée ne signifie pas démocrate.

22

Les mots qui consolident l'Etat athéiste intégriste et ostraciste.

23

"L'Eglise" des intégristes athéistes non séparée de l'Etat.

24

L’athéisme est une religion.

25

La laïcité face à une crise de valeurs en matière de mœurs.

26

Les intégristes athéistes inquisiteurs avérés.

27

Les intégristes athéistes qui s'improvisent muftis pour les théistes.

28

Les intégristes athéistes victimes d’un excès de narcissisme.

29

Le non dit contre l'islam en Europe.

30

Le terrible complexe du teint blanc..

31

Parole de berbère. 1/2

32

Parole de berbère. (la suite 2/2)

33

Les ennemis de la laïcité se trouvent chez les intégristes parmi les athées et parmi les théistes.

34

Controverses antilaïques et injustifiées sur l'islam .

35

Le non dit contre l'islam en Europe.

36

La liberté d'expression (1/3)

37

 La liberté d'expression (2/3)

38

La liberté d'expression (3/3)  

27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 12:20

        La conception anti-confessionnelle de la laïcité est la conception perverse de cette noble valeur. Elle conduit d'abord à la phobie de toutes les confessions. Par cette phobie nous entendons la peur maladive de toutes les religions ou d'une religion en particulier. Une telle conception de la laïcité est de ce fait pathogène. Ce qui fait de tout islamophobe par exemple, un psychopathe avéré. 

        La conception anti-confessionnelle de la laïcité conduit à pire que la phobie. Elle suscite chez ses adeptes le mépris et la haine de tous les cultes avec la focalisation d'une telle haine sur la communauté confessionnelle la plus vulnérable du moment. Tel fut l'antisémitisme contre les juifs hier, et tel est de nos jour, ce qu'il convient d'appeler désormais l'antimusulmanie contre les musulmans. Il s'agit là des mots qu'il convient d'adopter pour le moment, faute d'un terme plus approprié pour exprimer une telle haine et un tel mépris à l'égard du musulman en raison de son culte. 

          Il convient toutefois de rappeler ici que l'islam n'est pas à confondre avec ce qu'il est convenu d'appeler islamisme. L'islamie veut dire les convictions religieuses du fidèle et tout ce qui s'en suit comme pratiques cultuelles. Il s'agit du droit sacré à la liberté confessionnelle. Et toute atteinte à ce droit, de n'importe quelle manière, est une atteinte manifeste aux sacrés droits de l'homme. De ce fait l'antisémitisme une atteinte manifeste à la sacrée intégrité confessionnelle de tous les juifs. De même et avec la même vigueur l'antimusulmanie est une atteinte à l'intégrité confessionnelle de tous les musulmans. Il s'agit de la haine et du mépris envers les fidèles du culte islamique, en raison de leurs convictions religieuses. Toutes ces attitudes anti-confessionnelles sont des attitudes hostiles aux droits de l'homme, à incriminer partout dans le monde.

            L'islamisme c'est tout à fait autre chose. Il s'agit de l'une des attitudes politiques parmi bien d'autres dans le monde musulman. De ce fait, l'islamisme n'a rien à voir avec les convictions religieuses propres à chaque fidèle. Pour être un musulman à part entière il n'est pas nécessaire de vivre sous un régime d'obédience islamiste. Le musulman français ou russe ou chinois n'est pas moins musulman que l'Iranien  qui vit dans un régime se targant d'être islamique et que ses opposants qualifient d'islamiste.

          Et à l'instar de toute attitude politique, l'islamisme concene plutôt autrui. Il est donc tout naturel que chacun, musulman ou pas, soit pour ou contre ou indifférent à l'islamisme. Etre pro-islamiste ou antislamiste, au sens d'être par exemple, pour ou contre le PJD turque ou les Frêres Musulmans en Egypte et ailleurs, ou les Talibans, est tout à fait légitime, car il s'agit d'une attitude politique qui ne concerne pas les seules adeptes, mais plutôt l'ensemble de la société. Tous ces mouvements politiques d'obédience islamique sont des mouvements islamistes au sens politique du terme, à ne jamais confondre avec l'Islam qui est le culte de tous les musulmans et qui se rapportent aux convictions propres de chaque fidèle. De ce fait,  être anti-islamiste signifie qu'on est par exemple antitaliban ou antifrères-musulmans etc..., et ne veut nullement dire qu'on est antimusulman ; car des musulmans croyants et pratiquants peuvent s'avérer ainsi anti-islamistes. Cela n'a donc rien à voir avec les propres et sacrées convictions religieuses de chaque fidèle. Cela ne signifie donc nullement une atteinte à l'intégrité confessionnelle des musulmans. Critiquer donc l'islamisme ainsi défini, est tout à fait naturel et légitime.

            Cependant, toutes les caricatures blasphématoires sont des caricatures racistes au même titre que les caricatures antisémites. Il s'agit d'une diabolisation de l'islam censée inciter à la haine de ses adeptes. Il en est de même des récents et non moins blasphématoires propos du chef de l'Eglise catholique, de ceux du prétendu philosophe français, des profanations du saint Coran, de celles des mosquées, de celles des cimetières ; des terribles tortures et massacres des musulmans bosniaques et kosovards en raison de leur culte, de toutes les attitudes racistes et discriminatoires à l'emploi et au logement en Occident, toujours en raison du culte du citoyen musulman, des pressions exercées contre telle ou telle pratique religieuse ou son interdiction partielle ou totale, et de bien d'autres attitudes de ce genre. Toutes ces attitudes racistes ont toutes été ressenties par presque tous les musulmans du monde entier, et à très juste titre, pour de  ou de l'antimusulmanie, qui n'a rien à envier à l'antisémitisme contre les juifs. Toutes ces attitudes constituent des atteintes flagrantes à l'intégrité confessionnelle des musulmans et par la même à leur dignité d'être humain.                   Avant la guerre, chez-eux dans leur village aux Etats Unis, qui pouvait se douter qu'en ce couple de soldats antimusulmans et leurs collègues qui n'étaient pas filmés, sommeillaient des monstres tortionnaires antislamites qui n'attendaient que l'occasion propice pour sortir et sévir afin d'assouvir leur haine contre tout musulman qui leur tombe dans les mains ? Peu importe qu'ils en aient reçu l'ordre ou pas. Là n'est pas la question. Les médias antimuslmans s'amusent ainsi à créer des diversions afin de banaliser et minimiser les horribles faits. Ce qu'il convient plutôt de retenir ici, c'est qu' à cause de l'antimusulmanie dont regorgeaient ces deux soldats, ils étaient, tout comme les antisémites nazis envers les juifs, bien prédisposés à broyer du musulman.     

 

        A l'instar de l'antisémitisme qui sert toujours aux juifs d'un blindage imminutaire contre toute attaque antijuive, il convient d'appeler désormais antimusulmanie ou antislamie tous les crimes antimusulmans afin de servir du même blindage immunitaire à la faveur de l'intégrité physique, l'intégrité morale et l'intégrité confessionnelle des musulmans. 

        Tout comme l'antisémitisme contre les juifs, l'antislamie ou l'antimusulmanie est la manie maladive d'éprouver du mépris et de la haine pour le musulman en raison de son culte.

         En temps de paix et faute de pouvoir faire pire, l'antimusulman aujourd'hui, comme l'antisémite autrefois, se manifeste par des invectives et des insultes à la fois cyniques et sadiques de toutes sortes, sous couvert de la liberté d'expression. Toutes les caricatures blasphématoires en vogue de nos jours contre les musulmans, toutes les insultes racistes évidentes et tous les fantasmes sournois censés diaboliser l'Islam et ses adeptes relèvent de l'antimusulmanie. 

          Cependant, le danger dans l'antislamie est tel qu'en temps de guerre ou de cahot généralisé, la persécution d'ordre antimusulman est des plus atroces, comme celle encourue hier par les juifs dans les camps de concentration nazis ; celle vécue il y a peu par les musulmans bosniaques et les muslmanans du Kossovo et enfin celle vécue plus récemment par les musulmans irakiens dans la très sinistre prison d'Abougraib.                     

             Et l'on peut dire aujourd'hui et sans grand risque de nous tromper qu'en tout antimusulman sommeille un monstre abougaibiste et un bourreau de Srébénitca. En tant de paix dans la Yougouslavie de Titou, qui pouvait se douter qu'en ces deux simples antimusulmans serbes, Madiç et Karazitç sommeillaient les horribles bouchers de Srénénitca ?

 Tel est le monstre politicard poujadiste, qui regorgeait d'antislamie et d'antimusulmanie.Et tel est le sinistre bourreau militaire raté, pur et pire produit de l'antislamie et l'antimusulmanie qui couvait en Serbie de l'ex-Yougouslavie.

S'ils n'avaient rien à se repprocher ils se seraient rendus volontiers au TPI mais...Telles sont leurs victimes coupables à leurs yeux d'être de simples musulmans. Ces victimes étaient froidement liquidées d'une balle dans la nuque avec les mains liès dans le dos à Srébrénitca et ailleurs en Bosnie.

           Il en est de même du sinstre couple de soldats américains d'Abougraib parmi une multitude d'autres dans cette même prison et ailleurs, mais qui n'étaient pas filmés. Les images de la torture à catactère antimusulman évident et qui ont fait le tour du monde, sont à ce propos éloquentes et se passent de tout commentaire. Les rescapés parmi ces malheureux prisonniers, racontaient que les propos de leurs geôliers tortionnaires foisonnaient d'antimusulmanie et d'antislamie. Ils se concentraient sur l'insulte de l'islam, de son enseignement et du prophète ; tout cela jumelé à la fréquente profanation du saint Coran des pires manières. Et les sévisses qu'on leur faisait subir tournaient toutes autour des pires humiliations possibles, qui ont trait à la pudeur islamique en matière de sexualité et que les images à ce propos montraient à l'évidence.

 

 

         Il faut dire en l'occurrence, que tous les politicards poujadistes et tous les journalistes ratés d'aujourd'hui en Occident et ailleurs, qui  se permettent de fantsmer sur les musulmans par des panphlets sournois ou des caricatures blasphématoires ou toute sorte d'invectives, afin de les diaboliser en raison de leur culte, sont comme les antisémites d'avant guerre et les montres de Srébrénitca et d'Abougraib d'il y a peu, des bourreaux en puissance, capables de toutes les horreurs et n'attendent que l'occasion opportune pour sévir.

            De ce fait bon nombre de musulmans vivent un sentiment mitigé envers l'Occident. Ils lui vouent à la fois de l'admiration et en ont peur. Ils lui vouent la même admiration qu'ils éprouvent pour le développement économique du Japon et de la Corée du Sud. Mais ils en ont la même peur que ressentaient les juifs dans le climat antisémite qui y régnait avant guerre.

           Ce sont en effet, les musulmans croyants ou pas, pratiquants ou pas, qui sont aujourd’hui les mieux placés pour bien en savoir sur cette intolérance qui leur tombe sur la tête dans certains pays en Europe et au vingt et unième siècle. Ce sont plutôt eux qui, dans une telle atmosphère chargée d'antimusulmanie, ont toutes les raisons d'avoir peur et d'être inquiets. Une telle intolérance est due, pour l’essentiel à cette conception anti-confessionnelle de la laïcité. Et pourtant en France hélas, une telle intolérance contre les filles musulmanes voilées à l’école, est passée dans les faits avec la loi sur les signes religieux, qui vise sournoisement le port du voile et par-là l'islam tout court. 

            C'est aux musulmans qui vivent une telle situation insoutenable en Occident de juger la drôle de laïcité défendue en France. Et nous le disons haut et fort ; le soutien de la conception anti-confessionnelle de la laïcité se traduit dans les faits par une incitation implicite, voire explicite à la haine et au mépris de tout ce qui a trait au musulman et à l'islam dans ce pays et ailleurs en Europe. Une telle conception de la laïcité cultive à souhait ce que nous appelons ici l'antimusulmanie. Cela se traduit dans les faits et dans la vie de tous les jours par des relents racistes qui font qu’une bonne partie de la communauté musulmane, et surtout les jeunes d’entre eux de la seconde et de la troisième génération des immigrés, y souffrent déjà d’une marginalisation systématique. Cela a pour conséquences le gonflement hideux des ghettos qui rappellent les sinistres ghettos où croupissait à une autre époque une autre communauté religieuse stigmatisée de la même manière, avec toutes les atrocités qui s’en sont suivies.   

             Dire que les musulmans refusent l’intégration à la société française ou à toute autre société occidentale est archi faux. Les musulmans ne demandent pas mieux que d’être bien intégrés à leur société d’accueil. Mais ils le veulent tels qu’ils sont, afin d’y ajouter par leur légitime particularisme leur grain de sel. Ils veulent y appartenir à part entière et être fiers de lui vouer leur allégeance, sans pour autant y perdre leur âme

             Nul Occidental qui se trouve ailleurs au monde n’admet, à très juste titre, d’être démuni de son identité culturelle pour le bon plaisir des citoyen du pays d'accueil. Il en est légitimement de même et en toute justice de la communauté musulmane. Il ne s’agit nullement d’une communauté insoluble. Mais c’est plutôt la société française en particulier et la société occidentale en général, qui leur sont à des degrés divers imperméables. Le racisme que j'ai appelé ici antislamie et antimusulmanie y est pour beaucoup. Et la conception anti-confessionnelle de la laïcité prônée par certains athées en France surtout, est de nature à entretenir et même à cultiver avec un grand soin ce racisme et par-là même, à aggraver la situation précaire des musulmans parmi eux. 

           Certes les musulmans en Occident, sont heureusement libres de vivre leur culte comme ils l’entendent. Ils y ménagent et construisent des lieux de culte. Mais avec cette véhémence raciste contre le port du voile, l’on est en droit de se demander si toute cette liberté de culte dont jouissent les musulmans ne leur est pas cédée par les Français et les Occidentaux à contrecœur. 

      Il reste donc aux Occidentaux de faire l'effort nécessaire et urgent afin de contrer tout relents raciste antimusulman et d'épargner à leurs pays des horreurs semblables à celles encourus chez eux par leurs citoyens juifs d'avant guerre. Il leur convient pour cela de qualifier de délit d'antislamie ou d'antimusulmanie toute invective contre les musulmans et de l'incriminer par la loi à l'instar de toutes les attitudes antisémites. Et n'en déplaise à tous les athéistes ostracistes, il convient en l'occurrence, de qualifier à la fois d'antimusulmane et d'antisémite toute conception anti-confessionnelle de la laïcité. 

 

C'est pourquoi il convient toujour d'inventer les mots censés bien exprimer tout nouveau phénomène inhumain, afin de pouvoir mieux le contrer et le combattre avant qu'il ne devienne banal et puis dévastateur. De ces mots qu'il est très urgent d'inventer et de populariser est justement l'antimusulmanie. Il s'agit dans les faits et en l'occurrence, du plaisir qu'éprouvait le célèbre couple de soldats américains geôliers à Abougraib, en faisant subir les pires tortures humiliantes à leurs prisonniers musulmans en raison de leur culte. Les musulmans bosniaques ont subit les mêmes tortures jumelées à des assassinats en masse comme à Srebrenica. Après ce massacre de sang froid de balles dans le dos de huit cents Bosniaques en raison de leur culte par des milices serbes, il fallait déjà inventer à ce moment là un mot dissuasif contre toute persécution antimusulmane. Peut être qu'avec un tel mot la même horreur ne se serait pas reproduite à Abougraib juste une décennie plutard.


Mustapha HMIMOU

Partager cet article

Repost 0

commentaires