Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LAÏCITE AUTHENTIQUE.
  • LA LAÏCITE AUTHENTIQUE.
  • : La laïcité authentique est censée préserver la dignité humaine sans nulle discrimination, ni de race ni de culte ni de culture.
  • Contact

Tous mes articles

1

Les risques du laïcisme. 

2

La conception anti-confessionnelle de la laïcité.

3

La laïcité authentique.

4

L'islamophobie c'est tout comme l'antisémitisme.

5

Les origines historiques du laïcisme en Francee.

6

L’école dite laïque est sous-entendue anti-confessionnelle.

7

L'ECOLE LAÏQUE AUTHENTIQUE.

9

L’athéisme n’est qu’un dogme comme les autres.

10

Ce qui est simple dogme pour l’athée est certitude pour le croyant, et vis versa.

11

La laïcité authentique tient compte de tous les dogmes.

12

La laïcité kidnappée et travestie par les intégristes athéistes.

13

Postulats athéistes à revoir.

14

Pour le musulman, raisonner est une recommandation cultuelle.

15

L'islamophobe doute de ses propres convictions.

16

Les idées athéistes pernicieuses à bannir.

17

La liberté de culte selon l'islam.

18

La laïcité face à une crise en matière de convictions philosophiques.

19

L'intégrisme athéiste à séparer de l'Etat.

20

La confusion entretenue par les intégristes athéistes entre laïcité et athéisme.

21

Athée ne signifie pas démocrate.

22

Les mots qui consolident l'Etat athéiste intégriste et ostraciste.

23

"L'Eglise" des intégristes athéistes non séparée de l'Etat.

24

L’athéisme est une religion.

25

La laïcité face à une crise de valeurs en matière de mœurs.

26

Les intégristes athéistes inquisiteurs avérés.

27

Les intégristes athéistes qui s'improvisent muftis pour les théistes.

28

Les intégristes athéistes victimes d’un excès de narcissisme.

29

Le non dit contre l'islam en Europe.

30

Le terrible complexe du teint blanc..

31

Parole de berbère. 1/2

32

Parole de berbère. (la suite 2/2)

33

Les ennemis de la laïcité se trouvent chez les intégristes parmi les athées et parmi les théistes.

34

Controverses antilaïques et injustifiées sur l'islam .

35

Le non dit contre l'islam en Europe.

36

La liberté d'expression (1/3)

37

 La liberté d'expression (2/3)

38

La liberté d'expression (3/3)  

27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 17:24

Pour esquiver le débat sur les athées qui posent un problème à la laïcité surtout en France, le président du CAL préfère toujours mettre plutôt l’islam sur la sellette, alors que nous avons montré dans nos articles publiés dans ce blog qu’il n’y a nulle antinomie entre la laïcité et notre culte.  Et voilà ce qu’il nous a écrit à ce propos :

« Je n’ai pas la prétention de me revendiquer spécialiste de l’Islam mais bien que le Coran véhicule beaucoup d’idées(sic)positives, il en véhicule d’autres nettement moins (re-sic): Coran 4/150-151 : « Les « incrédules » sont ceux qui ne croient pas en Allah, ceux qui disent « nous croyons en certains prophètes et pas en d'autres », ceux qui veulent suivre une voie intermédiaire, Nous avons préparé un châtiment ignominieux pour eux ! » ; 

 Nous lui formulons alors nos réponses en ces points :

  1. Il n’y a nulle idée dans le Coran.

En réponse, nous tenons à lui rappeler d’abord que pour tout musulman le Coran ne véhicule nulle idée. L’idée est le produit intellectuel de l’être humain faillible, et elle peut pour la cause être positive ou négative. Et si le Coran était vraiment une compilation d’idées, nous ne l’aurions jamais suivis comme nous le faisons. Le Coran est pour nous plutôt le message d’Allah le parfait par essence. De ce fait il ne comporte que du parfait. Et voilà ce que nous en dit Allah :

Coran 9/17 « Certes, ce Coran guide vers ce qu'il y a de plus droit, et il annonce aux croyants qui accomplissent  de bonnes œuvres qu'ils auront une grande récompense, »

Coran 42/41 « Le faux ne l'atteint (d'aucune part), ni par devant ni par derrière: c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange » 

Coran 28/39 « Un Coran (en langue) arabe, dénué de tortuosité, afin qu'ils (les fidèles) soient pieux! »

 

En effet, toute la création d’Allah, de son infiniment petit à son infini grand, jusqu’en chacun de nous-mêmes, est d’une perfection qui ne cessera jamais d’éblouir tous les savants dans tous les domaines et de tous les temps.  Mais il est tout à fait normal qu’un non musulman comme le président du CAL, trouve dans le Coran plutôt des signes d’imperfection ; sinon il serait musulman. Sauf que, por nous ce ne sont en aucun cas les idées de nulle créature. 

 

La laïcité authentique prohibe tout propos inquisiteur.

Ceci précisé, il convient de rappeler ici au président du CAL, que selon les nobles principes de la laïcité, nul citoyen n’est en droit de demander à nul autre concitoyen de se justifier ou de justifier telle prescription ou telle proscription de sa religion ou tel ou tel texte sacré auquel il croit. Et c’est là le vrai débat que le président du CAL tient à éviter. Pourtant sa correspondance avec nous ici même, montre toujours à l’évidence que la laïcité souffre de ces attitudes des athées qu’il représente, qui sont à l’évidence hostiles à l’égard des croyances religieuses de leurs concitoyens théistes. Ses questions ici même et ses interventions dans cette correspondance n’ont rien à envier à l’inquisition qui a prévalu à l’âge médiéval propre à l’Europe et qui est aux antipodes de toute laïcité digne de ce nom.

 

Et s’il nous trouve ici disposé à lui répondre, c’est juste parce que nous le voulons bien en vue de lui clarifier, à lui et à tous les lecteurs, certaines choses au sujet de notre culte auquel il ne sait être indifférent. Sinon, et en raison des nobles valeurs de l’authentique laïcité, nous ne sommes nullement tenus de répondre à ses invectives manifestement inquisitrices.

 

Les musulmans vivants selon les versets qu’il nous cite pour les qualifier de moins positives, ne l’ont jamais lésé en rien, sinon s’il avait trouvé de quoi les traduire en justice pour avoir enfreint la loi en vigueur dans son pays il l’aurait fait sans perdre une seconde. De quoi se mêle-t-il alors si ce n’est l’intolérance tout court.

 

Et si c’est sincèrement des clarifications qu’il recherchait il n’aurait pas avancé ses assertions fantaisistes d’une manière si affirmative, comme s’il s’agit de vérités indiscutables.  Et puis nulle clarification ne lui sera d’une quelconque utilité s’il part dans ses questions, comme il semble le faire, avec des à priori et un solide parti pris. Ce qu’il a intérêt à savoir, c’est que quiconque se trouve déterminé à ne voir en notre culte que du mal, nous lui disons tout de suite que nous n’en avons magistralement cure. Car jamais il ne peut nous atteindre dans nos convictions ou atteindre l’islam d’un quelconque préjudice. Quiconque mène donc une guerre contre ce culte ressemble au bélier qui cogne contre une montagne pour lui faire mal, mais qui mérite plutôt la pitié pour son petit crâne. Et n’en déplaise à tous les détracteurs de l’islam, nous mourrons tous un jour ou l’autre, et nous serons poussière sous terre, mais ce culte, tout comme le soleil qui brillera à jamais de son plus bel éclat, nous survivra intact avec toujours des musulmans de plus en plus nombreux, pratiquants et pieux.

 

Pour les juifs et les chrétiens nous sommes des mécréants sans nous en offusquer.

 

Qu’en est-il à présent et au juste de l’aspect prétendu négatif que trouve le président du CAL  à ce verset-ci : « Les « incrédules » sont ceux qui ne croient pas en Allah, ceux qui disent « nous croyons en certains prophètes et pas en d'autres », ceux qui veulent suivre une voie intermédiaire, Nous avons préparé un châtiment ignominieux pour eux ! » ?

 

Nous nous demandons en quoi il comporte pour tout non-musulman un quelconque aspect moins positif. Si ce n’est la pure chicane contre les musulmans, très chère à certains athées. Pourquoi un agnostique s’offusquera-t-il d’un texte dit émanant d’un dieu auquel il nie l’existence même ? Le message y est adressé aux seuls musulmans. Allah y définit pour les fidèles, ceux qui sont auprès de Lui mécréants. Il leur signifie aussi que tous les non musulmans, que ce soient les athées et agnostiques, parce qu’ils nient l’existence d’Allah ou en doutent ; ou les théistes, parce qu’ils croient à certains prophètes et pas à d’autres, sont tous des mécréants auxquels Il promet un châtiment. Quoi de plus normal alors ???

 

C’est si normal que les athées de leur côté, croient que nous croyons à de simples conjectures, et nous ne nous en sommes jamais offusqués parce que nous sommes sûrs que c’est faut, sans leur en vouloir pour autant. Nous savons aussi très bien que pour les juifs et pour les chrétiens nous sommes des mécréants promus à des châtiments de la part d’Allah. Nous ne nous en sommes jamais offusqués, toujours parce que nous croyons que c’est faux, et toujours sans nulle rancune.

 

Face à ces attitudes tout à fait logiques et normales, il nous est plutôt recommandé via le même Coran, d’être justes avec tous ces non musulmans pour qui nous sommes des mécréants, et de les traiter avec les plus grands égards.  Méditez à ce propos le sens de ces versets :

Coron 8 et 9 / 60 « Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus en raison de votre culte et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les gens équitables. *  Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus en raison de votre culte, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes »

 

Le vrai message divin ne laisse pas indifférent.

Mais le Coran est de nature à ne pas laisser indifférent. Face à de tels versets un athée peut avoir des doutes sur ses convictions philosophiques et prendre peur ? Sinon, il ne s’y arrêterait pas une seconde. Le jour de la mort un athée peut se trouver embarrassé de mourir athée de peur de si mauvaises surprises auxquelles il refusait de croire. Et le Coran en parle aussi dans ces versets 7 / 53 ; 16 / 28 ; 32 / 12 et 35 / 37. C’est édifiant !!! Qui sait, si le but même de ce verset n’est pas de leur donner à réfléchir ? Sinon, un athée doit de bon droit, se moquer de notre foi en l’au-delà et en la menace de châtiment promise au infidèles dans ce verset. Sinon le citoyen athée doit, par respect à tout concitoyen théiste,  prendre le soin de garder ses opinions sur sa religion pour soi-même sans nul besoin de la lui signifier, car le théiste ne la connaît que trop bien.

 

Et réitérons-le ici, nous ne savons que trop bien aussi que de bon droit, les juifs et les chrétiens de leur coté voient en nous des mécréants destinés dans l’au-delà au châtiment d’Allah. Puisque nous ne le croyons pas, cela ne nous émeut pas outre mesure. Le même Coran nous enseigne qu’après la mort nous verrons qui de nous tous, a bien raison.

Coron 2/113 « Et les Juifs disent: "Les Chrétiens ne tiennent sur rien"; et les Chrétiens disent: "Les Juifs ne tiennent sur rien", alors qu’ils lisent le Livre! De même ceux qui ne savent pas tiennent un langage semblable au leur. Eh bien, Allah jugera de leur divergence le Jour de la Résurrection.  » 

Coron 22/17 « Ceux qui ont cru (soit les musulmans), les Juifs, les Sabéens (les adorateurs des étoiles), les Nazaréens (soit les chrétiens), les païens et ceux qui ont attribué à Allah des associés, Allah tranchera entre eux le jour du Jugement, car Allah est certes témoin de toute chose. »

 

Avec les nobles valeurs que véhicule le message coranique il n’y a jamais eu nul risque d’intolérance. 

 

Mais si le souci du président du CAL,  est qu’un tel verset soit de nature à générer chez le musulman une quelconque animosité envers les non musulmans, il doit savoir qu’en raison des versets précités, il n’en est absolument rien.

En plus de quatorze siècles de l’histoire de l’islam dans un monde qui s’étend de Rabat à Jakarta, et chez lui en Belgique, il vit parmi ses concitoyens musulmans croyants et pratiquants, sans s’en trouver le moins du monde lésé en quoi que ce soit. De plus en raison de la même liberté de culte garantie par le même Coran, le monde musulman a toujours été fait d’une population multiconfessionnelle sans jamais y perturber en quoi que ce soit la paix civile. Et pas besoin de reproduire ici pour monsieur le président du CAL, tous les versets du même Coran qui abondent dans le sens de la liberté de culte et celui de la liberté de conscience, signalés dans les réponses précédentes publiées sous forme d’articles dans ce blog.

                                                                   Mustapha HMIMOU

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le pédagogue 25/05/2016 13:05

Le pédagogue :


« Seuls controversent au sujet des signes (versets) d’Allaah ceux qui ont mécru ».
Alqoraane (Le Coran), sourate 40 (chapitre 40), Ghaafir (leʺrʺ roulé), Le Pardonneur, L’Absoluteur, aayate 4 (verset 4).